CRéCET
Ferries

Les escales

Les escales
Echanges entre un hôtesse du bord et un agent du port de Portsmouth, Portmouth Voir la carte
Les escales ne durent qu'une heure et demie. Un laps de temps particulièrement bref au sein duquel toutes les opérations nécessitant des interfaces entre le bord et la terre doivent trouver leur place.

À bord...

L’hôtesse chargée du point information durant l’escale joue aussi un rôle de cheville entre le bord et la terre. L’hôtesse oriente les visiteurs de l’escale, des techniciens et réparateurs qu’il s’agit de mettre en relation avec les bonnes personnes à bord. Elle demeure également en relation constante avec le garage d’où le second capitaine peut lui demander de diffuser une annonce. Avant tout, l’hôtesse oriente les passagers, gère l’attribution des cabines et est capable à tout moment d’informer les responsables du bord sur l’état du chargement.

Depuis la passerelle...

Le lieutenant de quart veille sur l’assiette du navire. L’opération de ballastage consiste à équilibrer le navire. Celle-ci s’effectue par le biais d’une commande informatique. Le ballastage est complété par une correction automatique de gîte et le lieutenant vérifie que le ferry est correctement chargé grâce à des calculs de stabilité.
L’escale est pour l’officier radio l’occasion d’intervenir sur des instruments inutilisés durant ce laps de temps.
 

À la machine...

Les escales offrent aux mécaniciens la possibilité d’intervenir plus facilement sur les moteurs. Les escales dites longues notamment leur permettent de réaliser des travaux de maintenance exigeant plus d’une heure et demie d’intervention. En cas d’avarie, la maintenance curative dicte l’organisation du travail.
Dès que le ferry a appareillé, les agents de la gare maritime envoient par informatique un rapport d’escale à la gare maritime de destination et leur téléphonent pour prévenir du départ.

Annonce de départ du port de Portsmouth à bord du Normandie